Ex jardins familiaux dijonnais gérés par l'Association des Jardins et Vergers de la Chouette
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le mildiou : identifier et traiter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GéTo21
Admin
avatar

Messages : 701
Date d'inscription : 19/02/2011
Age : 72
Localisation ou site : DIJON - Gorgets

MessageSujet: Le mildiou : identifier et traiter   Mar 5 Aoû - 19:28

Le mildiou : identifier et traiter

Le mildiou est le nom générique d'une série de maladies cryptogamiques affectant de nombreuses espèces de plantes, mais prenant des proportions épidémiques dans certaines cultures de grande importance économique, telles la vigne, la tomate et la pomme de terre.



Principales espèces :

On donne le nom de mildiou aux parasites suivants :

Plasmopara viticola, originaire d'Amérique, attaque la vigne. Sa première apparition connue en France date de 1878.
Plasmopara helianthi, (mildiou du tournesol)
Phytophthora infestans attaque la pomme de terre, et fut responsable dans les années 1840 de la famine de la pomme de terre en Europe.

On connaît aussi :

D'autre Phytophthora :
Phytophthora cactorum (ou fragariae) qui s'attaque aux fraisiers,
Phytophthora capsici (mildiou du poivron)

Peronospora, plusieurs espèces s'attaquant à des plantes diverses :
Peronospora brassicae (chou)
Peronospora destructor (oignon, ail)
Hyaloperonospora parasitica (crucifères telles que le chou)
Peronospora pisi (pois fourrager ou potager)
Peronospora spinaciae (épinard)
Peronospora tabacina (tabac)

Pseudoperonospora
Pseudoperonospora cubensis (mildiou des Cucurbitacées)
Pseudoperonospora humuli (mildiou du houblon)

Bremia lactucae, s'attaque à la laitue et à l'artichaut.

------------------------------------------------------

Prévention et traitement

La solution la plus efficace reste la prévention par traitement phytosanitaire et par de méthodes prophylactiques. Lorsque la plante est contaminée, il faut utiliser un autre traitement en curatif. Les rendements de la plante une fois atteinte seront diminués.

Prévention

On peut prévenir les mildious :

en détruisant les débris de culture et en éliminant les plants atteints ;
en observant des rotations de façon à éviter que la même culture se succède trop rapidement sur une parcelle ;
en évitant une humidité excessive (arrosage, aération des serres) ;
en choisissant des variétés résistantes ;
en pulvérisant préventivement ou curativement du purin de prêle disponible en jardinerie. A noter que la seule efficacité prouvée des purins de plantes l'a été sur le mildiou de la vigne, aucune efficacité n'a pu être démontrée sur les autre cultures.

Traitement

Par des traitements classés comme fongicides :

par des solutions cupriques (à base de sulfate de cuivre) comme la bouillie bordelaise ou la bouillie bourguignonne ;
Par l'utilisation de solutions d'iode, comme par exemple la teinture d'iode ou la povidone iodée (bétadone)
en employant des fongicides de synthèse.

Traitements plus naturels :

Différents purins sont recommandés pour traiter les plantes atteintes de mildiou :
Il est possible de traiter le mildiou de façon naturelle à l'aide d'une solution à base de bicarbonate de soude et de savon à vaisselle.

Le mélange suivant est à vaporiser sur les plantes contaminées :

10 grammes (environ 1 c.s.) de bicarbonate de soude
4 litres d'eau
40 ml (2½ c.s.) d'huile horticole ou de savon noir

Le savon sert à fixer le bicarbonate de soude sur la feuille ; renouveler la pulvérisation après la pluie ou l'arrosage des feuilles. La nocivité de ce traitement est nulle.

* On peut également utiliser en préventif comme en traitement un purin composé d'une décoction d'ail. L'allicine est en effet un composé organo-sulfuré reconnu comme fongicide et bactéricide. Pour préparer ce purin, on porte à ébullition 5 litres d'eau qu'on verse dans un récipient plastique. On y plonge 15 caïeux d'ail épluchés, fendus en deux. On fait fermenter la préparation en laissant le récipient ouvert et exposé au soleil pendant 4 à 5 jours (jusqu'à ce que le mélange mousse). On filtre et on vaporise le purin pur sur les feuilles et le sol autour des plantes atteintes.
L'odeur assez forte a un effet répulsif sur de nombreux insectes vecteurs de maladies. Le purin conserve ses propriétés environ un mois. On peut faire une application tous les 15 jours (de préférence tôt le matin quand les stomates sont bien ouverts) en ramenant ce délai à tous les 3 jours en cas de pluie ou de climat humide favorable au développement des parasites. On peut ajouter à cette préparation une infusion de 50 g de feuilles fraîches de laurier sauce dans 2 litres d'eau qui aura un effet répulsif complémentaire sur les insectes.
(Source : Wikipédia)

_________________

Il fait toujours un temps de saison. Mais on ne sait jamais laquelle (Yvan Audouard)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://photos-graphs.forumactif.com
 
Le mildiou : identifier et traiter
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Jardins et Vergers de la Chouette - Dijon :: TRUCS - ASTUCES DES JARDINIERS = économies d'€ :: GUÉRIR-
Sauter vers: